Ancien logo cgt

 

L'Union locale des syndicats CGT de Maisons-Alfort/Alfortville est une structure de la CGT qui a pour but la défense des salariés travaillant sur les localités.

L'Union locale CGT a notamment pour mission de renforcer et développer les syndicats existants et en créer de nouveaux, d'aider à l'organisation des élections professionnelles dans les entreprises et soutenir les élus et mandatés CGT, de diffuser les publications de la CGT, d'assurer la formation syndicale.

L'Union locale CGT cherche ainsi à contribuer au rassemblement de tous les salariés (demandeurs d'emploi, chômeurs et retraités) autour de leurs propres revendications professionnelles et interprofessionnelles. En oeuvrant pour l'unité la plus large, notamme l'unité syndicale, elle combat le corporatisme qui isole et enferme les salariés.

L'Union locale CGT accueille des salarié-e-s victimes d'injustices, d'atteintes à leurs droits ou à leur dignité. Elle leur apporte, au travers des syndicats et de leurs militant-e-s (élus du personnel, mandatés, conseilliers prud'homaux, conseillers du salarié, administrateurs Sécurité sociale...), soutien, aide et défense.

ALORS, EN CAS DE BESOIN, N'HESITEZ PAS,

LA CGT, UNE FORCE A VOS COTES !

JRC - RASSEMBLEMENT - 18 JANVIER 2017

C'est à JRC, société spécialisée dans la propreté urbaine, travaillant notamment pour la ville de Maisons-Alfort, qu'un rassemblement aura lieu le 18 janvier prochain.

En effet, par leur fonction, les salariés sont quotidiennement exposés aux intempéries, mais aussi et surtout à l'humeur des automobilistes et/ou des riverains.

C'est par l'un de ses derniers que Timera TAIROU, salarié de JRC, s'est fait violemment agressé lors de son ramassage de feuilles entrainant coups et propos racistes.

La direction de JRC, contrairement à son devoir de protection de son salarié à, quant à elle, engagé une procédure de licenciement contre Timera TAIROU.

C'est pourquoi, nous vous demandons d'être toutes et tous présents, lors de l'entretien préalable, le

Mercredi 18 janvier 2017, à 14 heures

devant JRC (40 rue Victor Hugo, 94700 Maisons-Alfort).

 

Solidarité avec Timera TAIROU !!!

GREVE A INITIAL RENTOKIL - ALFORTVILLE

Rentokil 1        Rentokil 2

25 des 35 chauffeurs du site Initial d’Alfortville sont en grève depuis le 26 octobre. Cette agence fait partie du groupe britannique Rentokil Initial, géant du service aux entreprises et collectivités dans le domaine de l'hygiène et des vêtements de travail. En France il y a 3200 salariés répartis en 60 agences.

Bien que le groupe voit ses résultats augmenter, les primes d'intéressement et de participation sont réduites à quasiment rien par l'application de formules de calcul taillées sur mesure par la direction. Résultat, l'intéressement a disparu depuis 2013, et cette année c'est la participation qui dégringole à son tour, soit une perte annuelle de 2000€.  

Ceci s'ajoutant à des conditions de travail qui se dégradent, la grève à éclaté avec le soutien de la CGT. Les grévistes revendiquent une prime de 2000€ pour compenser leurs pertes, et exigent le respect de leurs conditions de travail. Ils sont en surcharge permanente. Ils doivent faire des tournées de 30 clients par jour en moyenne qui consistent en livraison de produits et matériels avec en plus des services aux entreprises : pose des rouleaux dans distributeurs, remplacement de produits dans distributeurs, de piles pour certains appareils etc...

C'est la course permanente, avec au départ des véhicules trop chargés. En dessous de 96% de réalisation de la charge , c'est une prime qui saute.

Dans les aléas de la circulation francilienne, c'est le stress avec des retards fréquents et les risques d'accident. Quant aux contraventions, les chauffeurs en sont de leur poche.

De surcroit ils doivent subir l'arrogance, le mépris et même le racisme de certains de l'encadrement. Un des grévistes, considéré par la direction comme un instigateur du mouvement vient d'ailleurs d'être licencié, la direction l'accusant d'avoir mal fait son travail. Sa réintégration est venue s'ajouter aux revendications .

Face à la grève, la direction essaye de faire faire une partie du travail des chauffeurs grévistes par du personnel d'autres sites ou d'autres catégories.

Elle promet des créations d'emplois pour mieux répartir la charge, mais rien pour les primes et salaires. La grève continue. Les travailleurs ne veulent pas être traités comme des esclaves. Après des années pendant lesquelles ils ont subi, ils ont maintenant relevé la tête collectivement et veulent se faire respecter.

15 SEPTEMBRE 2016 : TOUS DANS LA RUE !!!

  • Nom du fichier : Tract de masse rentree 2016
  • Taille : 314.06 Ko
yes /

Télécharger

Les organisations (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL) donnent rendez-vous à l’ensemble des salarié-es, privé-es d’emploi, étudiant-es, lycéen-es, retraité-es pour une journée d’actions et d’initiatives le 15 septembre partout en France pour obtenir l’abrogation de la loi Travail et conquérir de nouvelles garanties et protections collectives.

Le sondage Odoxa-FTI paru le 18 juillet, relève que 7 français sur 10 sont « mécontents de l’adoption définitive du projet de loi travail » et plus de la moitié d’entre eux « souhaite que les manifestations contre le texte se poursuivent ».

Après un passage éclair devant le Conseil constitutionnel, la Loi Travail est promulguée en pleine période estivale, sans jamais avoir été votée, François Hollande ayant eu recours à trois reprises au 49-3 !

Notre responsabilité est bien de continuer à rassembler, à organiser, à impulser toute la force nécessaire pour en finir avec les régressions sociales et pour gagner de nouveaux droits.

Ci-joint, le tract.

Voir aussi la vidéo : "Expression directe" CGT sur France Télévisions : Loi travail, rendez-vous le 15 septembre

GREVE A LA MAS (Maison d'acceuil spécialisée)

Les salariés des Maisons d'accueil spécialisées (MAS) de Bonneuil et d'Alfortville qui soignent des adultes et jeunes handicapés sont en grève reconductible à partir de ce mercredi 22 juin.
Leur situation ne cesse de se dégrader depuis plusieurs années en raison d'effectifs insuffisants. Cela se traduit par un non remplacement des absences maladies, maternités, congés etc... Et c'est le recours aux heures supplémentaires qui ne sont pas payées depuis 2013.
En somme la loi El Khomri avant l'heure ! Tout cela au nom des économies budgétaires...
Les 17 et 19 mai, les salariés, en majorité des femmes, ont déjà débrayé mais les dirigeants de l'APAJH 94, se sont contentés de leur annoncer une prime compensatoire allant de 100€ à 300€ à "titre exceptionnel" pour "encourager leur activité" avec, de surcroit, une clause de présentéisme.
Les travailleurs ont jugé cette proposition insignifiante et méprisante à leur égard. Ils ont donc voté la grève pour revendiquer des effectifs suffisants et constants à 20 par jour, et 3 veilleurs de nuit (1 par étage), ainsi que le paiement complet des heures supplémentaires. Il y a 40 résidents handicapés par établissement qui nécessitent une prise en charge constante et lourde.

Photo 1

Communique

AGIRC - ARRCO

Retraite cgt 2118c11
  • Nom du fichier : Argumentaire agirc arrco
  • Taille : 205.5 Ko
yes /

Télécharger

SYNDICALISATION : nouvelle section syndicale chez JRC Nettoyage

Vendredi 2 octobre 2015, ont été remises les premières cartes aux nouveaux adhérents Cgt chez JRC Nettoyage.

C'est en présence de Philippe Leprat, secrétaire de l'Union départementale du Val-de-Marne, responsable des questions d'organisation, que les cartes ont été remises à plus de dix nouveaux syndiqués.

Les élections professionnelles, pour lesquelles la CGT présente 8 candidats (4 titulaires et 4 suppléants) sont prévues le 12 octobre prochain. Elles auront pour objectif de mettre en place les revendications à l'intérieur de l'entreprise et de renforcer la syndicalisation.

 

 

Jrc nettoyage 1

PAS DE CONQUETES SOCIALES SANS LIBERTES SYNDICALES

Rendez-vous mercredi 23 septembre 2015, pour un rassemblement devant l’entreprise STEF de Vitry à 9h, puis Place de la République à 11h30

 

Le 23 septembre 2015 la CGT organise une journée nationale pour le respect des libertés syndicales.

« Casser du militant », briser des élans sociaux, créer des peurs, menacer les Bourses du travail… la répression syndicale reste un des moyens patronal pour freiner le développement du syndicalisme. Ainsi, certains militantes et militants de la CGT, de par leur engagement, sont traités comme des délinquants. Ils sont trainés devant les tribunaux, dans des procédures de plusieurs années. Leur carrière est souvent brisée, leur vie bouleversée, leur famille affectée…

Les affaires judiciaires de Roanne, des « 5 d’EDF-GDF », l’inspectrice du travail à Annecy poursuivie par Tefal, de la Bourse du travail du Blanc-Mesnil, de Chartres, du Havre, de Villefranche-sur-Saône, de la Caisse d’Epargne de l’Ile de France… sont autant de preuves d’une volonté patronale et d’une partie du pouvoir judiciaire, de criminaliser l’action syndicale dans un contexte d’action collective (Grève, manifestation…).

Les sanctions en droit pénal, qui pèsent contre les militants syndicaux, traités comme des « voyous » par le patronat et certains procureurs, sont inadmissibles et n’ont rien à voir avec la réalité du fait syndical !

Pour la CGT, porter atteinte à un militant syndical, c’est porter atteinte à toute la CGT ! La lutte contre la criminalisation de l’action syndicale, s’inscrit dans la démarche générale de la CGT de lutte contre toutes les formes de discrimination.

Les mobilisations du 23 septembre 2015 auront lieux partout en France.

 

GALERIES LAFAYETTE : non à la fermeture du magasin de Belle Epine

SAMEDI 18 AVRIL 2015, 10 HEURES. À peine entrés dans le magasin, ils sont applaudis par les salariés et démonstrateurs qui sont à leur poste. La centaine d’employés, de syndicalistes et d’élus qui ont envahi les Galeries Lafayette de Thiais ont rencontré un fort soutien de l’ensemble du personnel et même des clients.

Tous voulaient dénoncer la menace de fermeture [...] 

(Lire l'intégralité de l'article dans la rubrique "Action").

Galeries lafayette1

MORY DUCROS : contre la fermeture, les travailleurs en lutte

Mory ducros3

La liquidation de l’entreprise de transports Mory Global, qui compte maintenant 2 200 salariés sur 50 sites, a été prononcée par le tribunal de Bobigny fin Mars. Depuis les salariés se battent, occupent certains sites pour bloquer stocks et matériels, manifestent et multipliant les démarches pour trouver des soutiens.

Des négociations ont été entamées avec le gouvernement. [...]

(Lire l'intégralité de l'article dans la rubrique "Action").

1 MAI - JOURNÉE INTERNATIONALE DES TRAVAILLEURS - QUELQUES AFFICHES HISTORIQUES...

1ermaigrandjouan
1ermai1936
1er mai 1950
  • Nom du fichier : Tract unitaire 1er mai 2015
  • Taille : 1.37 Mo
yes /

Télécharger

Date de dernière mise à jour : 13/01/2017

Le site est en cours de création.

Certains champs ne sont pas encore complétés.

Nous vous souhaitons une agréable visite.